"C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas."

                                        Victor Hugo

reportage Les plaies de Fukushima

Reportage du dessinateur Emmanuel Lepage, sur la sûreté nucléaire.

Près de 3 ans, après la catastrophe de Fukushima – Daiichi, le poison continue de s’écouler de la centrale nucléaire touchée par un séisme et un tsunami. Les eaux chargées de césium radioactif prolongent la contamination de l’environnement. Pourtant il est très difficile pour la population locale d’obtenir des informations précises sur ces fuites et leurs conséquences. Emmanuel Lepage, dessinateur, s’est rendu dans la zone d’exclusion, en novembre 2012, un an et demi après la catastrophe nucléaire. Il raconte dans ce reportage la désolation et la détresse de cette terre sinistrée pour une durée impossible à déterminer.

« Le temps du nucléaire n’est pas celui de l’homme »

C’est par des lavis monochromes gris/noirs qu’il retranscrit la désolation et la détresse de cette terre sinistrée. Quelques touches de couleurs rouges et jaunes sont là pour faire apparaître la radioactivité présente dans la végétation, ces forêts bruissant de césium.

A lire : Un printemps à Tchernobyl d’Emmanuel Lepage (Futuropolis, 2012)

Ce reportage a été publié dans le magazine La Revue Dessinée #02 (Hiver 2013-2014) :enquêtes, reportages et documentaires en bande dessinée.

La Revue Dessinée

La conception d’une BD étant longue, chaque article se prépare bien en amont, avec des binômes d’auteurs-journalistes/dessinateurs, parfois surprenants. Il saisit ce qui traverse en profondeur notre société, sans nécessairement coller à l’actualité.

La publication de tous les articles, avec dessins de presse, dossiers thématiques et web-documentaires  sur www.larevuedessinee.fr

Enregistrer

Enregistrer